Produit ajouté avec succès à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits
Frais de port  A déterminer
Total
Continuer mes achats Procéder au paiement

Être barbu c'est avoir conscience qu'il faut en prendre soin. Adopter les bons gestes permet d'éviter les sensations désagréables que l'on peut avoir au quotidien ou sur le long terme.
Barbe Saine vous propose une série d'articles articulée autour de l'entretien de celle-ci.

Barbe Saine a testé pour vous pendant 10 jours le sèche-cheveux. Alors ami ou ennemi de la barbe ?

Lire la suite

Vous le connaissez bien, présent dans la grande majorité des salles de bain et utilisé avant tout par les femmes, le sèche-cheveux a gagné du terrain auprès des hommes mais également auprès des barbus ! Gain de temps, pratique, moderne, bref il est devenu le compagnon inséparable pour certains d'entre vous, mais quels sont ces avantages et ces inconvénients ?

La Barbe Saine a testé cet accessoire 6 fois sur 2 semaines afin de vous exposer notre avis mais avant tout, place à un peu d'histoire...

HISTOIRE DU SECHE CHEVEUX

Inventé en 1886, il est tout d'abord manuel ou à la vapeur, le sèche-cheveux est d'abord utilisé dans les salons de coiffure. En 1886, le coiffeur français Alexandre Godefroy met au point une sorte de bonnet relié à un tuyau flexible qui projette sur les cheveux l'air chaud provenant d'une cuisinière à gaz.

Le modèle manuel est inventé en 1926 par un ingénieur de Calor : Léo Trouilhet. Il s'appelle alors la « douche électrique à air chaud et froid ». Dans les années 1950 et 1960, un ingénieur de Moulinex, Jean Mantelet, décide de changer la forme du sèche-cheveux en s'inspirant de celle d'une perceuse électrique. Le premier sèche cheveux électrique est inventé par l'ingénieur principal des moteurs Bertrand dans les années 1950, il ne s'adresse alors qu'aux professionnels de la coiffure. (merci Wikepedia^^)

INTRODUCTION AU TEST

Chez La Barbe Saine, nous utilisons depuis toujours la méthode traditionnelle de la serviette. Une fois sortie de la douche, il suffit de venir tamponner la barbe à l'aide de celle-ci et de patienter jusqu'à ce qu'elle sèche intégralement à l'air libre, c'est le moyen le plus économique et le plus fiable pour faire face à la fragilité de nos poils,

On a donc voulu bousculer nos habitudes et faire comme certains barbus « modernes » et tester ce fameux sèche cheveux ! « Oh technologie ! On verra si tu nous aura ! »

Pour ce test, nous en avons sélectionné un qui ne dégage pas de forte chaleur, ce qui aurait été un facteur rédhibitoire, En effet d'après des études menées, une source de chaleur trop importante mêlée au « vent/soufflerie » auraient des conséquences néfastes sur la santé de nos poils.

Il existerait sur le marché, un sèche-cheveux à chaleur ionique qui permettrait de lutter contre le fléau qu’est l’électricité statique et dont sont responsables les ions positifs ; cette électricité se dégage lors de la rencontre des cheveux mouillés avec une source de forte chaleur. Le cheveu est non conducteur donc les ions positifs ne peuvent s’en dégager ; les fibres capillaires chargées positivement engendrent de l’électricité statique en se repoussant. C’est ainsi que les cheveux se ternissent et sont plus ou moins hérissés selon leur longueur.

PLACE AU TEST!

Première semaine

Jour 1 :

Pour une première utilisation, nous remarquons que la barbe sèche vite, très vite, à tel point qu'il nous aura suffit de 2 petites minutes (sur barbe moyenne) pour ensuite appliquer notre huile à barbe et mettre un coup de brosse ! Autant dire que pour un homme d'affaire pressé au petit matin, c'est tout simplement parfait pour passer moins de temps dans la salle de bain.

Jour 2 :

Même constat et même rituel pour ce deuxième jour, les poils sèchent très rapidement, on applique notre soin à barbe, on passe un coup de brosse, rien de particulier à signaler si ce n'est ce gain de temps déjà mentionné au jour 1.

Jour 3 :

Nous commençons à ce jour à sentir une légère différence, Notre barbe est un peu plus rêche que d'habitude et un peu moins souple mais rien d'alarmant qui pourrait nous empêcher de continuer ce test.

Deuxième semaine :

Jours 4 et 5 :

On perçoit cette petite différence relevée au 3ème jour qui s'accentue. Plus rêche et moins souple, notre barbe réclame d'avantage d'huile à barbe pour se nourrir et s'adoucir, On consomme donc plus de produit pour avoir l'apparence du jour 1.

Jour 6 :

C'est assez flagrant ! Le sèche-cheveux assèche d’avantage nos poils et rend notre barbe plus rêche, plus terne et moins souple. Le dosage d'huile à barbe doit se faire plus généreux pour apporter brillance et douceur, Au réveil le matin notre barbe est plus « froissée » et se dompte moins facilement,

CONCLUSION

« Ami de l'homme moderne pressé et ennemi de nos poils », voici la conclusion que l'on pourrait en tirer au vu du résultat des ces 6 jours de test sur une période de deux semaines mais une utilisation moins régulière, plus espacé, pourrait vous permettre de tirer avantage de cet accessoire (gain de temps).

CONSEILS

  ---> Si vous êtes un accroc du sèche-cheveux, nous vous conseillons de l'utiliser de manière occasionnelle du genre 2 fois par semaine maximum. Le fait d'espacer le séchage avec cet accessoire vous préservera des désagréments cités au travers du test et vous fera économiser à coup sûr du produit pour barbe.

  ---> Utilisez une serviette microfibre (très absorbante) dédiée uniquement à votre barbe, ainsi vous diminuerez le temps d'attente du séchage intégral.

  ---> Utilisez le sèche-cheveux à une distance convenable (environ 20/30cm).

  ---> Ne faite pas de friction quand vous utilisez une serviette mais TAMPONNEZ les zones mouillées/humides. Les frictions fragilisent nos poils !

  ---> Si vous désirez acheter un sèche-cheveux, choisissez-en un de qualité à chaleur ionique ou piquez celui de votre femme pour faire des économies.

  --->  Enfin, ne brossez JAMAIS votre barbe si celle-ci est encore mouillée car cela déforme la structure de vos poils et provoque la casse.

REMARQUE 

Un article douteux avait été publié sur internet en 2017 avec pour titre « Laisser ses cheveux sécher naturellement les abîme plus que le sèche-cheveux ». Hors si l'on questionne la grande majorité des personnes qui ont délaissé le sèche-cheveux après l'avoir utilisé durant plusieurs mois ou années à une fréquence régulière, elles vous diront tout simplement que leurs cheveux sont en meilleur santé ! Puis un tas d'études démontre que le sèche-cheveux n'est pas un allié du quotidien ;)

La Barbe Saine, édité le 11/04/2018.

Découvrez les six erreurs que font braucoup de barbus et qu'il faut absolument éviter pour avoir une barbe saine !

Lire la suite

Cher ami barbu, voici 6 erreurs qu’il faut absolument éviter pour garder une belle barbe en bonne santé et impressionner les imberbes :

1 - Faire un shampoing tous les jours 

Déséquilibre le sébum, risque d’irritation, tiraillement de la peau. N’excédez pas trois shampoings par semaine, l’idéal étant deux !

2 - Utilisation de produits chimiques 

Ne respectent pas nos poils, ni notre peau, contiennent pour la plupart des allergènes et recèlent parfois des perturbateurs endocriniens ! Utilisez un savon/shampoing artisanal bio.

3 - Utilisation d’un peigne plastique 

Agressif, il produit de l’électricité statique ! Optez pour un peigne en corne ou brosse en poils de sanglier.

4 - Peigner sa barbe mouillée 

Casse la structure des poils et les rends propice aux nœuds ! Attendez que votre barbe sèche tranquillement puis passez à l’action.

5 -Tailler ou raser souvent sa barbe 

Tailler ou raser souvent ne vous aidera pas à avoir une barbe plus dense ou plus longue ! Ceci est un mythe qui n'a aucun fondement.

6 - Ne pas l'hydrater à l'aide d'huile ou baume 

Un poil de barbe est similaire à une plante, il possède un bulbe et a besoin d’être nourri quotidiennement ou tous les 2jours pour croitre en pleine santé. Appliquez donc de l'huile ou baume à barbe.

Nombreux sont ceux à avoir des pellicules de barbe. Découvrez les causes et les solutions pour en arriver à bout.

Lire la suite

Les pellicules de barbe sont un problème trop souvent minimisé : on a tendance à croire qu’il s’agit juste d’un problème d’hydratation de la peau.

L’apparition des pellicules est cependant un phénomène plus complexe qu’il n’y parait, et les solutions pour y remédier diffèrent généralement d’un homme à l’autre.

Si vous faites partie de ces hommes qui ne supportent plus que leur barbe soit gâchée par des pellicules, voici comment essayer de les éviter !

Les causes de l’apparition de pellicules

Les pellicules sont, par définition, des amas de cellules mortes provenant de la couche supérieure de l’épiderme, qui se repèrent facilement à l’œil nu car plus grosses et plus épaisses que les cellules mortes que la peau produit quotidiennement. On a souvent tendance à les associer directement à la peau sèche, puisqu’en effet, une peau déshydratée a tendance à démanger, et quand on la gratte, il arrive qu’elle produise des squames qui se détachent. L’apparition des pellicules n’est cependant pas uniquement liée à une peau sèche, et il existe en fait de nombreuses autres causes.

Si le froid et les climats rudes peuvent y contribuer, de nombreuses pellicules sont causées par des bactéries et des champignons. C’est notamment le cas de la dermite séborrhéique, par exemple : favorisée par la présence sur la peau d’un champignon microscopique, elle se traduit par l’apparition de plaques plus ou moins rouges mais recouvertes de squames sur les zones riches en glandes sébacées, comme au niveau de la barbe. Les pellicules peuvent également être provoquées par une irritation de la peau à cause de l’utilisation abusive de produits nettoyants chimiques, ou même par un manque d’attention au niveau de la température de l’eau et du séchage de la peau.

Les solutions pour éviter les pellicules de barbe

Chaque homme est différent et chaque peau l’est tout autant. Et comme on vient de voir que les pellicules pouvaient également avoir de nombreuses causes différentes, il est important de d’abord savoir ce qui les provoque pour savoir comment les traiter de façon juste. C’est seulement une fois qu’on connait cette cause qu’on peut se diriger vers la bonne méthode et le bon traitement pour les éviter !

L’huile à barbe

L’huile à barbe est la solution la plus courante et la plus souvent donnée pour éviter les pellicules de barbe. Il est vrai qu’elle fonctionne très bien quand on est affecté par des pellicules provenant d’une sècheresse temporaire de la peau, comme à l’arrivée de l’hiver, par exemple. L’huile à barbe, quand elle est bien appliquée, c'est-à-dire quand on la fait pénétrer jusqu’à la peau, permet de garder une barbe douce et de pallier au manque d’hydratation de la peau. De nombreuses huiles à barbe possèdent en effet des huiles hydratantes, comme l’huile de jojoba présente dans l’huile à barbe Imperial Ambré par exemple, qui permettent de nourrir en profondeur l’épiderme. Si cette méthode aide de remédier aux problèmes de desquamations légères (c'est-à-dire l’apparition de pellicules fines), elle n’est en revanche pas aussi efficace en cas de desquamation plus importante, qui indique d’ailleurs sûrement que la météo n’est pas la seule cause !

huile à barbe imperial ambré

Le nettoyage minutieux

Pour éviter d’avoir trop de pellicules dans la barbe durant la journée, il peut également être utile de bien la nettoyer le matin avant de partir de chez soi. On ne parle pas ici forcément de l’utilisation d’un shampoing, mais plutôt des gestes à effectuer pour la débarrasser de ses pellicules. Après la douche, quand la barbe est mouillée et qu’on l’a bien séché à l’aide d’une serviette douce, de préférence (on évite d’utiliser un sèche-cheveux même si c’est plus rapide), il faut venir la brosser pour retirer le maximum de pellicules. Le mieux est d’utiliser une brosse avec des poils de sangliers, qui disposent à la fois de la souplesse et de la rigidité nécessaire pour balayer les pellicules hors de la barbe. Dans le cas de l’utilisation d’un peigne, on privilégie la corne véritable, ces deux accessoires aidant en plus à distribuer et bien répartir les huiles naturelles comme le sébum sur la barbe pour la protéger.

Les shampoings spéciaux pour la barbe

Shampouiner sa barbe peut aussi être efficace chez certains hommes pour se débarrasser des pellicules. Il faut cependant bien la faire la distinction entre les différents produits utilisables : on ne parle pas ici des savons tous simples qu’il faut à tout prix éviter ou des shampoings qu’on utilise pour ses cheveux ! La barbe a besoin de son propre shampoing ! À utiliser un maximum de 2 à 3 fois par semaine, il aide à retirer les cellules mortes coincées au niveau de la peau grâce au massage des doigts qu’on effectue au moment où on applique et où on fait mousser le shampoing. Bien que pour la santé de la barbe, on privilégie toujours les solutions douces, c'est-à-dire les shampoings conçus à partir d’huiles végétales, certains cas de pellicules nécessitent cependant parfois des solutions alternatives, comme pour la dermite séborrhéique par exemple. Il ne faut alors pas hésiter à consulter un dermatologue pour connaitre son avis et savoir quel produit il recommanderait !

shampoing pour barbe La Barbe Saine

Les bonnes habitudes

Enfin, pour éviter les pellicules de barbe, il existe également des gestes simples et des bonnes habitudes à prendre. Si votre peau a tendance à s’assécher régulièrement, il faut aller au-delà de l’application d’une huile à barbe et repenser toute votre hydratation. Au niveau du visage, cela peut passer par l’application d’une crème ou d’une lotion hydratante (de préférence sans parfum), mais une peau facilement sèche peut aussi être causée par un manque d’eau dans votre alimentation. Il faut donc parfois juste penser à boire plus d’eau ! En parlant d’eau, on peut aussi penser à contrôler la température de celle sous la douche. Bien qu’une douche bien chaude soit très relaxante, les fortes températures ont tendance à assécher la peau et donc favoriser l’apparition de pellicules. Sous la douche, on recommande donc plutôt une eau tiède, et lorsqu’on nettoie sa barbe au-dessus de son lavabo, on n’hésite pas à utiliser de l’eau froide !

Pierre de Quebellissimo.fr pour La Barbe Saine

Quel est la fréquence de lavage de la barbe idéale ? Faut-il la ver tous les jours ? Réponse au travers de cet aricle.

Lire la suite

Nous sommes nombreux à avoir des questions concernant les besoins que doit bénéficier notre barbe pour qu’elle soit et reste en bonne santé. Pour rappel, nous avons partagé des astuces bénéfiques dans nos articles suivants:  "10 conseils pour une barbe saine", "6 erreurs à éviter quand on est barbu".

Aujourd’hui à travers de ce nouvel article nous voudrions attirer votre attention sur un point crucial.  Vous avez déjà surement lu ou entendu ceci: "lavez votre barbe tous les jours", "faite des shampoings fréquents"...

Et bien cher ami barbu, ce conseil empoisonné est le meilleur moyen pour que votre barbe soit en mauvaise santé. En effet, le sébum qui est la substance sécrétée par les glandes sébacées situées à la base et sur les poils, se présente comme une couche de gras que l’on appelle "film lipidique" et en se combinant à la sueur, le sébum forme le fameux "film hydrolipidique" dont vous parlent les pubs pour les produits de beauté. Ce film hydrate la peau et donc la protège du dessèchement.

Un autre rôle moins connu du film hydrolipidique mais tout aussi important, est sa qualité protectrice contre les microbes. En effet, il acidifie et en imperméabilise la peau grâce à ses acides lactiques et à ces acides gras. Comme toutes les glandes, les sébacées qui produisent le sébum, ont un fonctionnement lié aux hormones. C’est pourquoi la production de sébum est souvent plus grande à l’adolescence ou pendant la grossesse qui sont des phases de forte activité hormonale durant une vie.

Le sébum participe également à la lubrification de la peau, en la protégeant contre l’humidité et la sécheresse. Il joue d’autre part, un rôle important dans le maintien de la souplesse de l’épiderme!

UN PETIT CROQUIS POUR NOUS AIDER À SITUER CERTAINS TERMES


On ne peut donc pas dire de manière générale "lavez votre barbe tous les jours" car  vous risquez de créer un déséquilibre qui va favoriser le manque ou l’excès de sébum. De plus cela peu donner un effet de dermite des ménagères, qui est une maladie due à des lavages trop fréquents. En effet ceux-ci ont pour conséquence de détruire trop fréquemment le film hydrolipidique contenant du sébum et protégeant la surface de la peau.

CE QU'IL FAUT SAVOIR

> Un excès de sébum conduit la peau à être trop graissée et entraine de l’acné et des problèmes de poils/cheveux gras.

> A l’inverse, le manque de sébum assèche la peau et la fragilise. Elle devient alors sujette aux pellicules, aux croutes et autres dartres. Le nettoyage de la peau, avec des soins choisis pour s’adapter à son type est alors crucial afin d’éviter d’agresser encore les glandes sébacées. Un bon soin doit débarrasser des cellules mortes en évitant les excès de sébum.

RESUMER

Comme nous l’avons stipulé dans nos 2 articles cités plus haut, ne lavez pas votre barbe chaque jour! Nous préconisons 2/3 shampoings par semaine. Y a-t-il un l'intérêt à utiliser une huile ou baume à barbe si c'est pour laver votre crinière chaque jour??? La réponse: aucun.

Enfin, évitez les produits chimiques qui renferment des perturbateurs endocriniens et pensez également à avoir une bonne hygiène de vie: une bonne alimentation, un bon sommeil et un peu de sport qui sont des facteurs importants pour l'équilibre de votre peau et de vos poils.

Réédité par La Barbe Saine, le 26/11/2016

Voici une liste de dix conseils indispensables pour avoir une barbe saine. Si vous les adoptez vous serez certain de pouvoir frimer par la suite.

Lire la suite

#1

Évitez les shampoings chimiques car ils ne respectent pas nos poils, ni notre peau et la plupart révèlent des perturbateurs endocriniens ! Optez pour un shampoing BIO ou naturel.

#2

Pas plus de 2/3 shampoings par semaine ! Au-delà, déséquilibre le sébum, risque d’irritation, tiraillement de la peau!

#3

Évitez les douches très chaudes car elles abîment et assèchent les poils tout en les rendant fragiles. Privilégiez l’eau tiède lors du shampoing, votre barbe vous remerciera.

#4

Finissez votre douche en rinçant votre barbe à température légèrement froide cela aura pour effet d'apporter brillance à vos poils.

#5

Pour le séchage, tamponnez à l’aide d’une serviette, ne pas essuyer ni utiliser un sèche-cheveux trop proche et l’utilisation de celui-ci doit rester occasionnel.

#6

Appliquez l’huile à barbe régulièrement sur une barbe propre et légèrement humide, celle-ci absorbera mieux l’application du produit, en économisera et permettra de garder l'eau à l'intérieur de la fibre du poil.

#7

Ne pas peigner une barbe mouillée, attendez qu’elle soit un minimum sec car cela a pour effet de casser la structure des poils et les rends propice aux nœuds !

#8

Utilisez un peigne en corne, plus naturel et antistatique, apportera un confort lors du peignage et redonnera brillance et volume.

#9

Utilisez de temps à autre du henné neutre pour apporter un soin plus complet, connu pour ses vertus, il rééquilibre le sébum, épaissit les poils, apporte force, brillance et volume. Efficace contre les pellicules.

#10

Faites du sport ! Il a pour effet d'activé le système vasculaire, évacue les toxines hors du corps au travers du sébum, favorise le bon sommeil et élimine le stress. Tous ces facteurs vont aider votre barbe à être en meilleure santé.

Édité par La Barbe Saine, le 08/11/2014. MAJ du 09/12/2017.

Quel est la différence entre une huile à barbe BIO et celle qui ne l'est pas ? Mieux être informé pour mieux choisir.

Lire la suite

Comme vous le savez la qualité est essentielle chez Barbe Saine, nous attachons une très grande importance aux huiles utilisées et c'est pour cette raison que celles sélectionnées sont tout simplement BIO.

Malheureusement beaucoup de personnes achètent des huiles à barbe sans savoir réellement si les huiles végétales utilisées sont de bonne qualité. Il faut savoir que dans la plupart des cas elles ne sont justement pas BIO, d’où parfois le prix attractif à l'achat qui défit toute concurrence. On a même constater chez certaines marques (même française), l'utilisation de paraffine liquide en tant qu'ingrédient principal! C'est dire à quel point il faut être méfiant et faire attention à ce qu'on l'on achète et bien lire le descriptif des produits vendus sur la toile du net.

Différence entre une huile végétale industrielle et une huile végétale bio :

Voici le processus de fabrication pour une huile végétale classique :

Les graines sont nettoyées et décortiquées pour être broyées et chauffées à cent degrés. L’étape du chauffage permet de produire une quantité plus importante d’huile mais lui font perdre au passage des principes actifs.
Ensuite elles sont pressées  plusieurs fois dans des presses à vif, ce qui donne une huile de pressage brute. On extrait le résidu de pressage par solvant (issu de la pétrochimie).
L’étape du raffinage : pour éliminer solvants, pesticides ou encore les moisissures, l’huile va être mélangée à de l’acide phosphorique et neutralisée avec de la soude. Enfin elle sera désodorisée par chauffage. Les huiles seront conservées dans des bouteilles en plastique ou en verre transparent.
On peut comprendre qu’elles perdent beaucoup de leurs propriétés au cours de toutes ces étapes. En revanche, cela donne des  huiles plus résistantes et qui se conservent facilement.

Processus de fabrication d’une huile végétale issue de l'agriculture biologique (BIO) :

En premier lieu, cette fabrication nécessite des matières premières d’origine biologique. Ils ne contiennent donc pas de pesticides à la base.
Les graines sont nettoyées puis pressées mécaniquement. La température ne dépassera pas les cinquante degrés afin de conserver toute leur qualité. L’huile est ensuite filtrée sur des toiles de coton puis ensuite sur du papier buvard.
Ces huiles végétales sont beaucoup plus fragiles que les huiles industrielles. Elles sont à protéger de la lumière et sont conservées dans des bouteilles teintées en verre.

Pourquoi choisir une huile végétale BIO ?

-> Une huile végétale BIO sera toujours pressée à froid. Les graines et germes sont issus de l’agriculture biologique et ne contiennent donc pas de pesticides.

-> La qualité n'est pas comparable à l'huile classique (industrielle).

-> Elles respectent l'environnement en terme de production.

-> Elles sont agréableS à sentir et à utiliser.

-> Elles contiennent des molécules traitantes non dénaturées, elles conservent donc toutes leurs propriétés.

Nous tenons à signaler que parfois les huiles végétales vierges pressées à froid sans mention "bio" ont les mêmes caractéristiques et vertus que celles qui sont certifiées. En effet le label BIO est avant tout présent pour garantir aux consommateurs avec certitude qu'ils achètent bel et bien des huiles huiles issues de l'agriculture biologique. Mais cela ne veut pas dire que les huiles vierges pressées à froid sans certificat ne sont pas de qualité (à condition que celles-ci n'ont pas été traitées avec des pesticides).

Édité par Barbe Saine, le 04/03/2015.

Qu'est ce que l'huile à barbe, comment l'utiliser et à quel fréquence ? Autants de questions auxquelles Barbe Saine a répondu.

Lire la suite

QU'EST CE QUE L'HUILE A BARBE ?

Bien que la mode de la barbe (hipster) soit apparue depuis peu, l'huile à barbe existe depuis de nombreuses années. Adoptée par les canadiens et américains depuis environ une dizaine d'années, elle est considérée comme l'alliée des inconditionnels barbus qui aiment prendre soin de leurs barbes.

La composition de l’huile à barbe est un mélange d’huiles végétales (connues pour leurs vertus enrichissantes et nourrissantes), souvent accompagnées d’huiles essentielles pour leurs vertus et qui apportent une touche parfumée à la composition. Mais attention ! L'huile à barbe n'est pas un parfum ! Il est préférable d'avoir une odeur qui s'estompe au fil des heures afin de ne pas rentrer en conflit avec l'eau de toilette toute la journée.

A QUOI SERT-ELLE ?

Bien souvent rêche, sèche, terne et indisciplinée, la barbe a besoin d'être entretenue. En effet nos poils de barbe sont fragiles et méritent qu’on leurs prêtent une attention particulière, une utilisation de soins qui leurs sont destinés.

L’huile à barbe est LA solution pour nourrir, adoucir, renforcer et redonner de l’éclat de façon naturelle et optimale. De plus les huiles à barbe contenant du ricin, stimulent naturellement et légèrement la pousse tout en renforçant les bulbes

Si l'huile à barbe est efficace pour les poils, elle l'est d'autant plus pour la peau ! En effet les vitamines naturellement présentes dans les huiles végétales évitent l'apparition de pellicules et rééquilibrent le sébum (jojoba par ex). Un moyen efficace pour lutter contre l'asséchement de l'épiderme qui peut être lié à un usage abusif de shampoings.

LAQUELLE CHOISIR ?

Une huile à barbe issue de l'agriculture biologique (ou pressée à froid sans traitement chimique au préalable)! Évitez les huiles à barbe qui contiennent des huiles raffinées, qui n’ont pas du tout les mêmes bénéfices! Et inutile de vous conseillez celles qui contiennent des produits autres que ce dont on a cité. Certaines marques n'ont pas peur d'utiliser le terme "naturel" alors que leurs huiles végétales sont traitées chimiquement. Ou encore l'utilisation de parfums synthétiques bourrés de conservateurs allergènes ou classés dangereux pour la santé.

Pour d'avantage d’informations nous vous conseillons la lecture de notre article « BIO votre huile à barbe? ».

 

COMMENT L'UTILISER ET A QUEL FREQUENCE ?

Tout dépend de la longueur et du volume de votre barbe mais de manière générale une application le matin (après douche) et/ou le soir est suffisante.

À l’aide de la pipette versez quelques gouttes sur les bouts des doigts (dosez au plus juste)

répartissez et allez directement au contact de votre épiderme caché sous cette forêt de poils. Faite de très légers cercles sans frictions pour stimuler la circulation sanguine afin de permettre à l’huile de pénétrer correctement.

S'il ne vous reste plus d’huile sur les doigts (votre épiderme étant asséché et ayant tout absorbé), versez de nouveau quelques gouttes pour ensuite appliquer sur vos poils, de la racine aux pointes (allez jusqu'au pointes vous aidera à éviter l'apparition de fourches).

Pour finir, il ne vous reste plus qu’à passer un coup de peigne en corne ou de brosse en poils de sanglier.

Vous êtes enfin prêt à exhiber vôtre magnifique barbe !

ASTUCES BY LA BARBE SAINE

- Appliquez l’huile à barbe quand vos poils sont légèrement humides. L’application est beaucoup plus facile, les huiles pénètrent mieux et cela permet d'économiser plus de produit. (Le fait de dire que l'huile ne pénètre pas quand les poils sont humides est faux, vérifiez par vous même, faite le test sur poils secs et humides et observez le résultat). De plus, le fait de les humidifier au préalable permet à l’huile de sceller/garder l’eau dans la fibre du poil ! À noter bien évidemment que rien n'empêche d'appliquer l'huile à barbe sur poils secs.

- Ne mettez pas trop d’huile, un surdosage accentuerait l’effet luisant sur vos poils, vôtre barbe perdrait son aspect naturel. C’est à vous de bien adapter le dosage selon vos besoins. En moyenne et selon un sondage auprès de nos clients,  la moyenne générale d'un flacon d’une contenance de 30 ml permet de couvrir l’ensemble des besoins durant une période de 90 jours.

 

Édité par La Barbe Saine, le 25/07/2015.

Comment peigner sa barbe, les astuces et guide de choix du peigne afin éviter de se faire mal et d'éviter la casse des poils.

Lire la suite

Amis barbus, nous allons aborder ensemble quelques points cruciaux concernant le peignage de la barbe qui est un geste quotidien mais pas anodin.

Savoir prendre soin de notre barbe est quelque chose d’acquis si vous faites parti de ceux qui ont lu nos précédents articles mais il fallait qu'on aborde ce point essentiel qui fait tout autant parti de l’entretien.

Tout d’abord, il faut savoir que le choix de l’utilisation du peigne est crucial ! En effet, si vous utilisez un peigne en fer ou en plastique à écartements serrés et qu’il vous a été fait don d’une barbe fournie, cela risque de causer de sérieux soucis, voir de la torture. De plus, le peigne en fer et/ou en plastique n'ont rien de bon pour nos poils. Leurs matières sont loin d'apporter le confort souhaité lors de leurs utilisations, ils sont agressifs et produisent un phénomène nommé "électricité statique" qui ne permet pas de discipliner le poil.

Pourquoi le meilleur des peignes est celui en corne ?

Le peigne en corne, est de la même composition chimique et moléculaire que nos cheveux et nos ongles. Composé de kératine et sous l’effet de celle-ci (au contraire d'une brosse ou d'un peigne en plastique), il ne va pas arracher les poils mais va simplement les lisser, rendre du galbe et du volume aux poils et rendre sa brillance naturelle.

Comme la corne est une matière non conductrice d'électricité, le peigne en corne est antistatique, il enlève toute électricité accumulée dans la journée est c’est d'ailleurs pour cela que l'on dit que le peigne en corne relaxe et à un effet antistress.

Erreurs et guide du choix du peigne

L’erreur la plus courante est celle de peigner une barbe mouillée car ceci déforme la structure du poil, favorise les noeuds et provoque la casse! Donc à proscrire!

Il y a également le fait de ne pas adapter et de ne pas respecter l’écartement entre les dents du peigne au volume et à la structure de notre barbe!

Explication: si vous avez une barbe très courte, il n'y a pas d'utilité à posséder un peigne aux écartements larges tout comme utiliser un peigne aux écartements serrés pour une barbe fournie. La seconde chose à prendre en compte est de connaitre son poil, à savoir si celui-ci est crépu? Frisé? Ondulé? Lisse? Il est important de prendre en considération ces 2 points nécessaires pour l'adoption d'un peigne qui sera adapté à votre barbe.

--> Pour une barbe fournie il faut choisir un peigne aux écartements larges.  Tout comme les poils crépus qui sont beaucoup plus épais, plus rebelles. Ceci servira à séparer les poils sans les arracher car l’espace d’écartement assez important des dents du peigne, permet de démêler en douceur et sans douleur.

               

Pour barbe fournie                                                                 Pour barbe crépue et dense

--> Pour les poils plutôt lisses et ondulés (sur barbe non fournie), les écartements des dents moyens ou serrés feront l’affaire.            

 Pour barbe fournie ou non fournie grâce à ses 2 cotés            Pour barbe fournie et non fournie également

Passons à l’acte !

La meilleure méthode pour se peigner en douceur en évitant la casse est de commencer par les pointes et non par les racines! Car même si vous avez prévu un peigne adapté à votre type de barbe, quand celle-ci est emmêlée, il vaut mieux y aller mollo.  Notre conseil est de commencer par peigner les pointes tout en remontant pour arriver au point final: les racines.

Peigner sa barbe c'est bien mais on peut également la brosser !

Maintenant que vous êtes convaincu par le peigne en corne et ses incroyables qualités, il ne faut pas oublié que la brosse est un accessoire tout autant utile voir mieux pour certains d'entre nous.

Notre brosse est confectionnée à partir de poils de sanglier, ce qui relève des mêmes propriétés que le peigne (antistatique etc). Le confort quand à lui est optimal ! La brosse nous permet d'éviter d'avoir un effet "coup d'arrêt" suivi d'un "aïe!" quand on l'utilise. Les noeuds se démêlent très facilement et les poils sont mieux domptés !

Niveau entretien, la brosse demande plus d'attention que le peigne en corne, c'est évident mais cela en vaut vraiment la peine. Enfin si vous êtes souvent en voyage, il existe des formats facilement transportable :)

           

Brosse pour la maison                                                             Brosse pour le voyage

 

Édité par Barbe Saine le 04/06/2015.